Streamlab

 ____        ______    ____        ____       ______                  __      __     ______      ____        ____                                                                               __       __                               ___                    __          __        ____                __                                  _                  __     
/\  _`\     /\__  _\  /\  _`\     /\  _`\    /\  _  \     /'\_/`\    /\ \  __/\ \   /\  _  \    /\  _`\     /\  _`\                                  __              __                        /\ \__   /\ \                            /'___\  __              /\ \        /\ \__   /|  _ \              /\ \                               /' \                /\ `\   
\ \,\L\_\   \/_/\ \/  \ \ \L\ \   \ \ \L\_\  \ \ \L\ \   /\      \   \ \ \/\ \ \ \  \ \ \L\ \   \ \ \L\ \   \ \,\L\_\               __              /\_\      ___   /\_\     ___               \ \ ,_\  \ \ \___       __              /\ \__/ /\_\      __     \ \ \___    \ \ ,_\  |/\   |       ___    \ \ \____    ____   _____    __   /\ ,/'               \`\  \  
 \/_\__ \      \ \ \   \ \ ,  /    \ \  _\L   \ \  __ \  \ \ \__\ \   \ \ \ \ \ \ \  \ \  __ \   \ \ ,  /    \/_\__ \              /\_\             \/\ \    / __`\ \/\ \  /' _ `\              \ \ \/   \ \  _ `\   /'__`\            \ \ ,__\\/\ \   /'_ `\    \ \  _ `\   \ \ \/   \// __`\/\ /' _ `\   \ \ '__`\  /',__\ /\ '__`\ /\_\  \ \ \                 `\`\ \ 
   /\ \L\ \     \ \ \   \ \ \\ \    \ \ \L\ \  \ \ \/\ \  \ \ \_/\ \   \ \ \_/ \_\ \  \ \ \/\ \   \ \ \\ \     /\ \L\ \            \/_/_             \ \ \  /\ \L\ \ \ \ \ /\ \/\ \              \ \ \_   \ \ \ \ \ /\  __/             \ \ \_/ \ \ \ /\ \L\ \    \ \ \ \ \   \ \ \_  /|  \L>  <_/\ \/\ \   \ \ \L\ \/\__, `\\ \ \L\ \\/_/_  \ \ `\   __  __  __   `\/' \
   \ `\____\     \ \_\   \ \_\ \_\   \ \____/   \ \_\ \_\  \ \_\\ \_\   \ `\___x___/   \ \_\ \_\   \ \_\ \_\   \ `\____\             /\_\            _\ \ \ \ \____/  \ \_\\ \_\ \_\              \ \__\   \ \_\ \_\\ \____\             \ \_\   \ \_\\ \____ \    \ \_\ \_\   \ \__\ | \_____/\/\ \_\ \_\   \ \_,__/\/\____/ \ \ ,__/  /\ \  \ `\__\/\_\/\_\/\_\   /\__/
    \/_____/      \/_/    \/_/\/ /    \/___/     \/_/\/_/   \/_/ \/_/    '\/__//__/     \/_/\/_/    \/_/\/ /    \/_____/             \/_/           /\ \_\ \ \/___/    \/_/ \/_/\/_/               \/__/    \/_/\/_/ \/____/              \/_/    \/_/ \/___L\ \    \/_/\/_/    \/__/  \/____/\/  \/_/\/_/    \/___/  \/___/   \ \ \/   \ \/   `\/_/ \/_/\/_/\/_/   \/_/ 
                                                                                                                                                    \ \____/                                                                                             /\____/                                                                \ \_\    \/                              
                                                                                                                                                     \/___/                                                                                              \_/__/                                                                  \/_/                                    
| Streamlab | Journal | RSS

STREAMWARS : join the fight !

STREAMWARS est un jeu vidéo sur la règlementation de la propriété intellectuelle à l’âge digital. La situation a nettement évolué durant l’année 2004 notamment avec la traduction en droit français de la directive européenne EUCD, sorte d’équivalent au DMCA américain, dont une des particularitées est de soumettre au régime privé et "sauvage" un certain nombre de taches policières comme la surveillance proactive d’infraction et le traitement automatisé de données personnelles.
Certains rapports européens concernant la propriété intellectuelle furent rédigées par Mme Fourtou( *), bien nommé épouse du PDG de VIVENDI-UNIVERSAL, dont les plans sont de capitaliser le maximum de ressources de bien commun (domaine public) pour ensuite les revendre à la pièce comme l’eau, l’air, les livres, la musique.
D’autre part l’alliance menacante à l’égard des citoyens français entre le gouvernement actuel et les lobbys de l’industrie culturelle plonge quelques millions de personnes, utilisatrices des réseaux d’ échanges et de partage de fichiers, dans l’ illégalité et la précarité juridique la plus totale. Alors que des solutions semblent exister et que les modèles de distributions sont de facto remis en questions par la "nouvelle" économie numérique, aucun débat cohérent n’a été produit.
Par contre le renforcement de la position dominante de certains acteurs, présent dans plusieurs secteurs de la dite chaîne alimentaire de la culture, ne semble pas géner nos élu(e)s.

La situation actuelle est désastreuse et violentes : des réseaux de distributions élitistes et fermés bloquent une majorité de la production de notre époque qui devrait être celle du média.
Au contraire on arrive à une raréfaction et une uniformisation des contenus à outrance, alors que les outils de création et de diffusion sont actuellement très largement accessibles. _Alors que de plus en plus de réseaux communautaires solidaires, basés sur la bonne volonté de ses participants, se sont crées à partir d’internet, la pratique de l’échange d’information, inhérente au principe même du réseau et de l’informatique mais aussi propre à l’humain (faut il le rappeler ?) est aujourd’hui gravement menacé par une minorité symbolique qui ne pense qu’au profit.
L’accès devient contrôle de l’accès...
L’usage privée de nos images, musiques, vidéos, livres, idées est surveillé par des outils informatique propriétaire.
peut on accepter de brider ainsi l’accès à la culture et aux idées ?
Cette loi bayonne les artistes et le public, les maintient dans une précarité économique et juridique, et favorise quelques acteurs "techniques" mondiaux.

Dans ce contexte, STREAMWARS, dresse un état des lieux catastrophique en mélangeant les principaux acteurs de cette période au sein d’un tournoi virtuel. Chaque joueur représente un acteur symbolique du débat sur la production/distribution culturelle.
Le monde virtuel qui y est restitué est incomplet et les architectures abimées ou en friche. L’espace est parasité par une masse d’informations de propagandes en provenance d’internet, qui réflétent plus ou moins l’ambiance du moment en mixant plusieurs approches.
Notre soucis n’est pas l’exhausitivté ou l’objectivité des arguments mais plutot la confusion et le mépris qui dominent ce chaos sociétal.

STREAMWARS n’entend pas proposer de nouvelles solutions mais plutot illustrer l’impasse de la crise actuelle. De puissantes sociétés, épaulées par des gouvernants complices tentent d’ imposer des standards techniques abbérants, basés sur la régression et le sabotage , et comptent sur une surveillance totale des personnes pour parvenir à leurs fins. Un contrôle quasi "parfait" de la société pour maitriser/renforcer/forcer la consommation de produits gattés, voilà ce qui nous est autoritairement proposé aujourd’hui.
Quand la loi est injuste, la désobéissance est un droit.

Nous artistes et acteurs du réseaux, souhaitons favoriser la reconnaissances de nouveaux modèle culturels plus justes ; STREAMWARS est notre signal d’alarme dans une période que tous entendons comme charnière, mais de qu’elle ouverture ?

STREAMWARS sera présenté les 1er et 2 octobre à Emergence (Paris) Ososphère (Strasbourg) et Arborescence (Aix-en-Provence)


Posté par 808 - 2004-10-01 00:00:00

Dans la même rubrique Audit juridique du site Streamlab.info

Lestéléchargements.com

Reduis ! Reutilise ! Recycle !

P2P : n’ayez pas peur !

Banques de fichiers sur le réseau

1ère rencontre BRIKOMUSIK à Lille

Telechargeland

BABAJAY : enfin !

RESSOURCES

Un Majeur pour les Majors

Propriété intellectuelle artistique

Un CVS pour les sous-développeurs !

Propreté intellectuelle

Le wifi fait son entrée à ecoBOX : un nouvel espace virtuel.

Identification des humains (2)

Identification des humains : reverse Turing test

DARKNET

PIRATES ET CORSAIRES

WebJockey

P2P2SARKOZY !


Info : Contact : Connexion :